Nouvelles de Christ’s Hope RDC

De merveilleuses nouvelles!

Le dimanche 03 octobre 2021, l’église évangélique protestante Résurrection a accueillie une équipe de Christ’s Hope International. Nous vous invitons à visionner cette vidéo avec un très beau et encourageant partage de la part de Glenn Vantieghem, directeur de Christ’s Hope RDC et directeur sur l’ensemble des pays Africains où le ministère de Christ’s Hope International est présent.

Dieu fait de grandes choses au Congo!

Témoignage de Glenn:

« La parcelle où nous avons démarré le Centre de Ministère 02 en 2017 était clairement l’endroit idéal pour les Point des Soins. Un ami Congolais m’a dit : « on dirai que ce bâtiment a été construit spécialement pour vous ». Ce serai trop long de raconter tous les détails, mais laissez-moi résumer.

En septembre 2017 nous avons demandé au propriétaire du bâtiment, l’Eglise Catholique, de nous vendre la parcelle. Tout le monde nous a dit, ainsi que le propriétaire, qu’ils n’ont pas pour habitude de vendre leurs bâtiments. A ce moment-là, il s’est trouvé qu’un responsable important de l’ordre Catholique de Rome était en visite à Kinshasa pour une Assemblée Générale. Nous l’avons donc invité au Point des Soins pour voir l’œuvre que nous faisons et réitérer notre désir de devenir propriétaire des lieux. Quelques mois plus tard nous avons reçu la confirmation qu’ils étaient prêts à nous vendre la parcelle à cause de la nature de notre travail. Le prix demandé…500 000$ américains. Des experts ont estimés que ceci était un prix correcte, vu la superficie de 2400m2, le nombre de bâtiments en bonne condition, le tout à 8km du centre-ville de la plus grande ville d’Afrique. Mais c’était malgré tout difficile à digérer car nous ne parlons pas ici d’une petite somme ! Nous avons apporté cela à Dieu et avons partagé le projet avec plusieurs. Nous avons ensuite eu l’idée de rencontrer à nouveau le responsable Catholique à Rome, pour lui demander de nous faire don de la parcelle plutôt que de nous la vendre. Aussitôt dit aussitôt fait, en Juillet 2018 nous nous sommes entretenus avec lui pendant une demie heure dans son bureau à Rome. Notre mission était simple : lui demander de nous donner la parcelle plutôt que de nous la vendre. Il nous a dit que l’Ordre de Kinshasa avait besoin des fonds et que donc il était impossible de faire don des bâtiments. « Si j’avais l’argent, ou si je pouvais vendre une autre propriété pour vous aider avec les fonds, je le ferai » nous a-t-il dit. Bien que ce fût une bonne conversation, nous avons eu le sentiment que ce voyage n’avait pas porté de fruits. Nous avons continué à prier pour l’achat de la parcelle, mais assez bizarrement, j’ai toujours sentie que Dieu me disait spécifiquement de ne pas lever de fonds pour l’achat de la parcelle mais de simplement continuer à prier. Le 30 septembre 2019, 2 ans après notre requête d’acheter, j’ai lu Zacharie chapitre 4. Il contient le célèbre verset : « Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon esprit, dit l’Éternel des armées. » J’ai demandé à Dieu ce que cela voulait dire par rapport à notre situation d’achat de la parcelle. J’en avais assez d’attendre depuis maintenant 3 ans sans que rien ne se passe.

Ce même jour, nous avons été surpris. J’ai reçu un appel du bureau disant « Quelqu’un de Rome est ici et voudrais te voir, est-ce que tu peux venir ? ». Sans attendre, j’ai sauté dans la voiture et quelques minutes plus tard nous étions assis ensemble. Oui, cet homme qui nous avait reçus à Rome un an plus tôt était de nouveau en visite à Kinshasa. Il nous a demandé comment allait l’œuvre et si nous avions toujours la vision d’extension de celle-ci et si nous avions toujours besoin de la parcelle. J’ai confirmé. « Et bien », m’at-il dit, « je suis venu vous dire que je veux honorer ma promesse faite lors de notre rencontre à Rome. Je m’apprête à vendre un monastère. Je vais acheter la parcelle à Kinshasa avec l’argent de la vente et je vous la donne. Est-ce que cela vous convient ? » Bien qu’intérieurement je dansais, sautait, pleurait et m’agenouillait, j’ai poliment et calmement confirmé que c’était une merveilleuse idée et que nous l’accueillions à bras ouverts. Ce jour-là nous avons pleuré de reconnaissance, d’émerveillement et à la gloire de Dieu. C’était vraiment Dieu qui m’avait instruit de ne pas lever de fonds, parce qu’Il avait une autre solution ! L’homme nous a demandé d’être patient et de prier qu’il réussisse dans ce projet. Un an et demi plus tard, le temps était venu. Au début du mois de Juin 2021 j’ai signé un « acte de don » avec le propriétaire et le 6 août nous avons reçu tous les documents légaux. On nous a transféré l’acte de propriété sans que nous ayons déboursé un centime pour l’achat. Notre équipe au Congo, qui prit pour que nous devenions propriétaire depuis 2017 n’arrivait pas à croire ce qui venait de se passer et nous avons abondamment remerciés Dieu pour ce miracle. Ceci m’a rappelé encore une fois ce que j’ai lu et appris il y a bien des années dans une étude biblique : « Regarde où Dieu est à l’œuvre et rejoints le dans Son travail », quelle œuvre de Dieu…Allez-vous vous joindre à Dieu dans ce qu’Il est en train de faire en RD Congo ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 4 =